Je m’appelle Géraldine,  je suis née en 1983, et je suis la maman de deux adorables bambins : une fille née en 2016 et un garçon né en 2018.

Après quelques années en marketing, j’ai découvert la maternité avec ses joies et ses galères, et je dois bien avouer que… j’ai été littéralement soufflée par l’onde de choc…

Il faut dire aussi que je ne m’étais pas vraiment préparée à ce qui allait se passer, je n’avais pas lu grand-chose sur le sujet (je ne suis pas du genre à anticiper des mois à l’avance). Je pensais plutôt improviser au fil de l’eau car, si des milliards de femmes avaient fait ça avant moi, il n’y avait pas de raison que je n’y arrive pas!

Et puis, il y a eu la première rencontre avec ma fille où mon coeur a fait “Boum!”, le retour à la maison et ses galères, l’allaitement qui a mis tant de semaines à se mettre en place, cette peur viscérale de mal faire, les douleurs, les larmes, les coups de gueule, les doutes, la reprise du travail, ses premiers pas, ses premiers rires, ses premiers mots, et cette joie de sentir à nouveau un petit être grandir en moi.

Et, bien sûr, cet amour immense qui a bouleversé ma vie pour le meilleur comme pour le pire. La maternité a cet incroyable pouvoir en effet de révéler ce qu’il y a de plus beau en nous comme nos plus grandes failles.

Et là, j’ai compris qu’être maman c’était une aventure en soi, unique, propre à chacune, aussi difficile qu’essentielle. A tel point que j’ai eu envie d’en faire mon métier : je suis devenue mère au foyer.

Bon, vous l’aurez compris,

ici il va surtout être question de maternité…

…mais aussi et surtout de bienveillance à notre égard, nous les mamans.

Oui, parce que l’on parle beaucoup d’éducation bienveillante pour nos enfants, mais pas beaucoup de la bienveillance envers les mamans. Je trouve pourtant qu’elle fait considérablement défaut dans notre société, et les burn-out maternels de plus en plus nombreux sont là pour nous le rappeler.

Je vous parlerai donc ici sans filtre de mon expérience de la maternité (allaitement, éducation, gestion – ou pas ^^ – des émotions, etc…) mais aussi quelques astuces que j’ai mis en place pour “survivre” (ou pas…) au quotidien, des bons plans kids friendly, des recettes et quelques-unes de mes réflexions sur la maternité. L’idée est de vous partager mes joies de maman, mes doutes aussi (et ils sont nombreux !) en espérant qu’en vous montrant un bout de ce quotidien, cela en aidera certaines à se sentir moins seules et donc à se sentir moins coupables.

PS : je suis certainement loin d’être un modèle en matière de maternité mais c’est justement parce que je ne le suis pas que je voulais partager avec vous mon expérience. Parce que j’aime à penser qu’un bon moyen de vivre sereinement cette période de notre vie, c’est d’instaurer davantage de bienveillance et de solidarité entre nous. C’est pour cela que j’avais une furieuse envie d’échanger avec vous pour qu’on se rappelle que la maternité, malgré les galères, les difficultés et le bordel, c’est surtout de la joie, beaucoup, tous les jours.

A tous nos joyeux bordels !

Je vous embrasse,

Géraldine